Comparer le coût d'une assurance

Les contrats d'assurance emprunteur relèvent globalement de 2 catégories de tarification :

  • des tarifications en fonction du capital initial emprunté (choix des banques en général) : votre cotisation sera constante tout au long du prêt, mais l'amortissement de votre prêt ne pas pas pris en compte
  • des tarifications en fonction du capital restant dû (choix fréquent des contrats alternatifs aux banques): l'amortissement sera pris en compte ainsi que l'augmentation annuelle du risque liée à l'âge atteint. Votre cotisation peut donc varier d'une année à l'autre.

Aucun des deux n'est préférable sur le fond, le tout est de pouvoir les comparer efficacement.

Pour celà, il vous faut disposer d'une description des cotisations qui vous seront demandées chaque année au cours de votre prêt et de comparer les indicateurs suivants.

Les indicateurs de prix à comparer

  1. Le coût global de l'assurance sur la durée du prêt: généralement, les propositions qui vous seront faites comporteront le cumul des cotisations tout au long du prêt. Vous pouvez donc comparer la somme des cotisations entre les deux contrats pour statuer sur quel est le moins cher sur la durée de votre opération.
  2. Le coût global de l'assurance sur une durée de 7 à 8 ans : même si les emprunteurs souscrivent des crédits de 19-20 ans en moyenne, peu d'entre eux iront au bout de leur prêt. En effet, la mobilité familiale et professionnelle, les remboursements anticipés, font que la durée moyenne réelle des prêts se situe à 7 ou 8 ans. Les emprunteurs changent ensuite de bien, remboursent leur crédit initial et en souscrivent un nouveau. Nous vous conseillons donc de comparer la somme des cotisations d'assurance sur une durée probable de détention du bien. Si vous vous apercevez qu'un contrat est moins cher qu'un autre sur la durée totale de votre crédit, mais plus cher sur les 7 à 8 1ères années, fuyez le.... il vous prélève d'avance les cotisations ce qui n'a aucun intérêt. Autant prendre le moins cher tout de suite et en changer plus tard.
  3. Le coût de l'assurance la 1ère année: il ne sert à rien d'accepter de payer significativement plus cher un contrat la 1ère année quand on est un consommateur averti de son droit de changer d'assurance à tout moment !

Comment analyser le coût de l’assurance emprunteur dans l’offre de prêt?

Exemple de comparaison pour un emprunt réalisé en couple, d'un montant de 150 000€ au taux de 4% sur une durée de 20 ans, employés agés de 30 ans, non fumeurs, assurés à 100% chacun pour le décès, l'incapacité et l'invalidité. Assurance bancaire de 0,30% du capital initial par an et par personne.

 

exempleCoutAssurance

A la lecture de ce tableau d’amortissement, on remarque :

  • coût de l’assurance : l’assurance représente 26% du coût total du crédit (coût total de l’assurance/coût total des intérêts) lorsque l’assurance est souscrite à la banque et seulement 11% lorsque l’assurance est souscrite en dehors de la banque ! En euros, cela revient à économiser plus de 10 000€ sur son crédit immobilier.
  • Impact sur le TEG ( taux effectif global) : avec l’assurance de la banque l’impact sur le TEG est de plus de 1% alors qu’il n’est que de à 0,6% avec l’assurance externe.

En conclusion

Il est plus intéressant financièrement, de choisir la banque qui vous permettra de vous assurer en dehors du contrat groupe, vous pouvez ainsi gagner jusqu’à 0,6% de taux, plutôt que de choisir la banque qui vous proposera le meilleur taux de crédit en vous imposant son assurance de groupe.

L’écart de taux de crédit entre deux banques est au maximum de l’ordre de 0,2% alors qu’en choisissant librement votre assurance en dehors de la banque vous pouvez gagner au moins 0,5% de taux.

Vous êtes ici : Home Bien choisir son assurance Comparer le coût